Articles tagués veille stratégique

Guide du routard de l’intelligence économique, à télécharger gratuitement

guide du routardParce que l’intelligence économique est l’affaire de tous, il est indispensable à tout acteur économique, qu’il soit un entrepreneur indépendant, une PME/PMI, une ETI ou un groupe d’envergure internationale,  d’intégrer à sa stratégie de développement (ou de survie)  les trois actions suivantes :

– la veille stratégique

– la sécurité économique

– l’influence

Le guide du routard de l’intelligence économique est un excellent outil pour apprendre à maîtriser l’information stratégique, à se prémunir des risques internes ou externes susceptibles de fragiliser son entreprise et ajuster ainsi son positionnement dans un contexte de guerre économique redoutable.

Que ce soit le volet offensif ou défensif, vous y trouverez des informations et conseils pertinents.

Vous pouvez télécharger ce guide gratuitement, c’est ici -> Guide de l’IE 

 

Publicités

, , ,

1 commentaire

Atteinte à l’image, quelles parades ?


shadok incertitudeL’entreprise actuelle est « ouverte » et communicante. Son image fait partie de son patrimoine (immatériel). Il est donc importer de la protéger.

L’atteinte à l’image peut avoir de graves conséquences pour l’entreprise jusqu’à mettre en cause sa pérennité .

Elle peut être le fait d’une attaque interne (malveillance) ou externe à l’entreprise (concurrence hostile…) mais aussi procéder d’un comportement inadapté du management.

Quelles parades ?

  • Veiller à l’intégrité du site de l’entreprise (risque de défacement –http://goo.gl/MT2xd)
  • Assurer ou faire assurer une veille sur l’image de l’entreprise ou les atteintes à cette image (site Internet de l’entreprise ; avis de consommateurs réels ou supposés ; réseaux sociaux…)
  • Etendre la veille aux sous-traitants de premier rang, aux partenaires majeurs…
  • Agir afin de faire cesser le plus rapidement possible les atteintes à l’image
  • Evaluer les choix stratégiques en terme d’image et de réputation
  • Gérer votre communication

 Prévoyez régulièrement  un audit d’image pour faire le point sur votre E-réputation !

 Des outils gratuits existent :

En résumé, je considère que tout dirigeant se doit de mettre en place un dispositif de veille, pour les raisons suivantes :

  • s’informer sur ses concurrents, sur ses fournisseurs et sur ses clients;
  • trouver de nouveaux clients, de nouveaux marchés;
  • utiliser plus efficacement les réseaux sociaux;
  • assurer une meilleure visibilité de son entreprise, ses produits ou ses services
  • utiliser des outils plus adaptés aux modes de management et de collaboration aujourd’hui;
  • apprendre à trouver plus rapidement les informations indispensables à sa survie et à son développement.
  • identifier ses vulnérabilités, les risques internes ou externes, pour mieux se protéger
  • et bien entendu, surveiller son image sur la toile.

, , , ,

1 commentaire

La veille stratégique est l’affaire de tous !

veilleQu’il s’agisse d’une TPE ou un grand groupe, la veille stratégique est un outil de développement et de protection indispensable à tout patron. L’information qui se trouve dans et en dehors de l’entreprise, est susceptible d’avoir un impact sur sa disparition, sa survie ou sa croissance. Elle doit  doit absolument être maîtrisée.

Quelque soit le budget, il est possible de mettre en place un dispositif de collecte d’informations. Il existe pour cela de nombreux outils gratuits sur le web. Nous comptons parmi nos clients aussi bien des groupes internationaux que de petites structures.

Notre objectif est de rendre l’entreprise autonome, nous l’accompagnons sur les techniques de recherche, sur la mise en place d’outils simples, opérationnels, gratuits.

En revanche, pour réussir un projet de veille en entreprise, voici deux conditions essentielles, que nous aimons rappeler :

  1. Impliquer la direction

La veille s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’entreprise. Les informations qu’elle rapporte doivent servir à orienter celle-ci.

Seule la direction a un regard suffisamment « élevé » pour comprendre l’intérêt avéré ou potentiel de tel signal faible ou de telle information

  1. Valoriser les contributeurs

Trop souvent nous voyons des contributeurs frustrés par le manque de reconnaissance de la direction. Celle-ci néglige le plus souvent d’informer ceux qui nourrissent le système de veille de ce qu’a permis (ou n’a pas permis) de réaliser une information recueillie.

C’est un point capital ! Ceux qui alimentent le système doivent savoir à quoi a servi leur information. Et si elle n’a pas servi, ils doivent savoir pourquoi afin de pouvoir mieux comprendre ce qui intéresse le dirigeant.

S’ils ne reçoivent pas de feed-back, ils perdront leur motivation. A l’autre bout de la chaîne le dirigeant recevra une information de moins en moins pertinente et doutera de l’intérêt de la veille ce qui démotivera encore un peu plus les contributeurs.

Il est donc nécessaire de considérer la veille stratégique comme un outil fédérateur au sein de son entreprise et de valorisation de son personnel. 

, ,

1 commentaire

Intelligence économique ? Kézako ?

L’intelligence économique n’est pas une histoire de barbouzes. Je préfère citer Napoléon Bonaparte « Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable » 

napoleonFace à un problème de sémantique qu’il n’est pas facile de trancher entre « espionnage industriel » « veille stratégique »,  « business intelligence », « competitive intelligence » et qui fait le jeu de certains consultants,  je dirais que l’intelligence économique est avant tout un état d’esprit et une réflexion sur son entreprise et son environnement

Un dirigeant d’entreprise, quelque soit sa taille ou son secteur d’activité,  doit maitriser l’information stratégique pour une meilleure prise de décision, sans oublier qu’entreprendre, c’est prendre des risques.

L’hyperconcurrence,  la complexification de l’environnement, l’avènement du web et l’infobesité (explosion de la quantité d’informations disponibles) obligent tout dirigeant d’entreprise ou leader à la mise en place d’un outil de veille, d’une stratégie de maîtrise de son image et la protection de son capital informationnel.

Dans ce contexte tous les coups sont permis !

Lever la tête et regarder ce qu’il se passe autour de soi, est une question de survie dans un contexte de guerre économique.

  • Mettre en place un dispositif de veille stratégique peut se résumer en trois points :

1. Obtenir de l’information pour être plus performant ou détecter des signaux faibles ou forts sur de nouveaux marchés ou de nouvelles opportunités

2. Influencer son environnement pour avoir un rôle stratégique dans son secteur d’activité
3. Se protéger pour éviter des intrusions et menaces de toutes sortes.

Pour assurer la pérennité de son entreprise, un dirigeant doit être capable de répondre à ces questions :

  • Que font mes concurrents ? comment agissent-ils ? quels sont leurs marchés, leurs actualités, leurs projets  ? (veille concurrentielle)
  • Où se trouvent mes clients et mes prospects ? Comment identifier des opportunités d’affaires sur le web ?  (veille commerciale)
  • Quels sont les mutations, les tendances de mon marché ? (veille sectorielle)
  • Que dit-on de mon entreprise, de mes produits sur le Web ?  Qui parle de moi ?  Comment influencer sur la toile ? Comment anticiper une situation de crise ? (veille d’image et réseaux sociaux)

Je conseille de commencer par faire sa propre revue de presse, à partir de sujets ciblés. Toutes les informations parues sur vous, sur vos concurrents, sur vos marchés ou sur n’importe quels sujets de votre choix y seraient disponibles en un clic, sur la même plateforme.

Au delà d’un gain de temps évident, un agrégateur de flux, vous permettra d’analyser en un coup d’œil, les sujets ciblés.  Je vous propose d’utiliser un outil simple et gratuit : Netvibes, un agrégateur simple pour une veille efficace.

Ce tutoriel vous permettra de découvrir et installer Netvibes (www.netvibes.com),  https://www.youtube.com/watch?v=bxr8yqSlcqc

C’est à vous de tester !

, , , , , , , ,

2 Commentaires

Les fondamentaux d’une cyberstratégie

Tout cyberconflit, disions-nous équivaut à résoudre une équation à plusieurs inconnues (identité et statut de l’attaquant, nature de la contrainte qu’il veut exercer, rapport entre le résultat qu’il en espérait et celui qu’il a obtenu, rationalité de ses choix, capacité ou non de renouveler son exploit, donc de constituer une menace crédible car susceptible d’être rééditée…cyber

Source & suitehttp://www.huyghe.fr/actu_1125.htm

, , ,

Poster un commentaire

Quand les antennes téléphoniques renseignent sur l’identité des individus

antenne_telephonieEn recoupant les différents endroits où une personne a interagi avec son téléphone, il est possible de deviner son identité.

Il suffit de posséder quatre points spatio-temporels pour identifier l’utilisateur d’un téléphone portable, et deux points peuvent reconnaître un utilisateur sur deux. En effet, un groupe de chercheurs de l‘université catholique de Louvain en Belgique et du MIT ont démontré que 95% des possesseurs d’un téléphone portable pouvaient ainsi être géolocalisé par l’intermédiaire des antennes de télécommunications. Chaque coup de téléphone reçu ou émis étant relayé par une antenne de télécommunication, les chercheurs estiment qu’en piratant celles-ci et en s’appuyant sur les éventuelles données issues des réseaux sociaux, n’importe qui pourrait avoir accès aux données personnelles d’un individu.

Source & suite L’Atelier : http://goo.gl/3ca31 

, , , ,

Poster un commentaire

Les internautes français, ces irresponsables !

Plus de 42 % des Français utilisent toujours le même mot de passe sur le Web, d’après une étude Ifop pour Dashlane publiée mardi. Une pratique désastreuse.

mdpSi vous avez peur des virus informatiques, vous êtes… comme la quasi-totalité des internautes français : conscient de l’existence d’un risque. Mais la plupart ne connaissent pas la diversité des menaces et, surtout, la panoplie de mesures à prendre pour s’en prémunir. « Il existe un important décalage entre les déclarations de prudence des internautes et leurs comportements réels », explique mardi une étude réalisée par l’Ifop pour Dashlane, un éditeur de solutions de sécurité.

Source et suite : Le Point http://goo.gl/7P26B

, , ,

Poster un commentaire

5 actions pour un régime informationnel plus équilibré

Pour y arriver, voici 5 actions qu’il est possible de mettre en oeuvre, individuellement et collectivement, et ce pour au moins 4 semaines / 30 jours, le temps nécessaire d’implanter ces nouvelles habitudes de travail. Ça demande de la persévérance et de la discipline, mais c’est surtout gratifiant en fin de parcours !

Source : Blog Demain La Veille http://goo.gl/86kqYUtilisateurs

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :