Archives de la catégorie Outils & astuces

Prendre la parole en public, mes conseils.

Je donnais récemment une formation à des managers sur la prise de parole en public. J’aime rappeler, une chose essentielle : lorsque l’on s’exprime devant un public, ce qui est important, ce n’est pas ce qui est dit….mais ce qui est perçu !

Les mots sont loin d’être le meilleur moyen pour communiquer ou  transmettre un message, une idée, une réflexion. Intéressons nous plutôt à la communication non verbale qui représente 93 % du message;  et dont l’impact est souvent sous-estimé.

Vous devez connaître la règle des 3 V.

Sur 100% d’un message transmis :

  • 7 % passe par le Verbal (les mots),
  • 38% passe par le Vocal (l’intonation, le timbre, le rythme de la voix) et
  • 55 % passe par le Visuel (les gestes, le comportement, la posture, les mimiques)

Quelques conseils : 

Le Verbal 

verbal

  • Préparer une accroche pour capter l’attention de votre auditoire
  • Adapter votre langage au public : Employer un langage simple et accessible au plus grand nombre
  • Utiliser des mots positifs
  • Coordonner les mots aux gestes : 1 pensée , 1 mot, 1 geste

attentionA éviter : 

  • Les phrases complexes et parasites
  • Les formules négatives
  • Les mots compliqués
  • Les pléonasmes

Le Vocal

  • Soyez passionné-e & enthousiastesourire
  • Ajuster l’intonation de votre voix à vos idées, faites passer des sentiments, des convictions, des émotions .
  • Adopter un rythme punchy mais pas trop rapide
  • Ar-ti-cu-ler
  • Donner de la place au silence pour observer l’auditoire
  • vocalReformuler de manière concise
  • Créer un lien avec l’auditoire

 

 

Le Visuel

  • Se positionner au centre de la salle pour être vu par tous, les pieds bien ancrés au sol
  • « Scanner » l’auditoire en permanence avec un mouvement M ou W (partez de gauche à droite , ou de droite à gauche , en dessinant avec la tête la lettre M ou W, de manière à regarder toute l’assemblée et balayer l’auditoire de son regard.
  • Utiliser (à bon escient) des gestes quantitatifs
  • et les Gestes déictiques

attentionA éviter : 

  • Les postures aléatoires (mains dans  les poches, regarder le sol ..)
  • Lire ses fiches pendant son exposé
  • Etre dépendant de son Power Point
  • Les gestes à connotation négative (pointer du doigt..)

et mes 3 conseils Anti-Stress avant de prendre la parole en public :

anti stress

A très vite, pour de nouveaux partages.

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Une veille stratégique pour connaître son terrain de jeu.

Avancer est une chose, mais si votre environnement , en particulier, la concurrence, avance plus vite que vous, c’est le début de la fin pour votre organisation….

Pensez vous à étudier régulièrement votre terrain de jeu ? Vous arrive t-il de vous poser les questions fondamentales suivantes : que font mes concurrents ? Existe t-il de nouveaux acteurs sur le marché ? qu’ont il
s fait de majeur l’année écoulée ? quels sont leurs points forts ?

Nous avons tendance à se noyer dans les opérations quotidiennes, en oubliant de prendre du recul. Pourtant, ne pas connaitre son terrain de jeu, est l’une des raisons qui mènent de nombreuses entreprises à mettre la clé sous la porte.

Une veille concurrentielle, commerciale ou sectorielle est vitale. BI

Celle ci est souvent associée à des expertises inaccessibles ou des dispositifs lourds et coûteux. Dépassons ces idées préconçues; il existe des outils simples et leurs versions basiques souvent gratuites sont largement suffisantes pour un début.

Je vous propose de découvrir l’un de mes favoris.

logo NetvibesIl s’agit de l’agrégateur de flux NETVIBES. En un clic, ce tableau de bord centralise les flux d’actualités des sociétés ou sujets que vous souhaitez suivre. La pertinence de cet outil réside dans le choix des sources d’information que vous sélectionnerez pour se prémunir de ces désinformations qui pullulent sur le web. Son interface est personnalisable et ses widgets en lien avec des applications vedettes, en font une application simple et efficace. Je l’utilise depuis quelques années, il reste pour moi un incontournable.

De nombreux tutoriels sont disponibles sur youtube.  A vous de jouer, cliquant ici

Poster un commentaire

« Booster votre recherche d’emploi, par les réseaux sociaux » quelques conseils – journée ElleActive

elleactive

Dans le cadre de la journée ElleActive, organisée à la CCI de Lyon, le 2 Fevrier dernier, j’ai eu le plaisir d’intervenir au Corner « Booster votre recherche d’emploi ».

Une journée exceptionnelle organisée par le magazine ELLE.  L’occasion d’échanger, de réseauter, de parler de ses expériences..de recevoir des astuces, des idées pour lancer sa boîte, cherchez du travail, mieux gérer sa vie pro et perso…Merci à toute l’équipe, Clémence, Julia, Lou, Soumaya…pour l’accueil, le programme et les ateliers de qualité. Et un clin d’œil à notre experte du personnal branding  Fadhila Brahimi @Fbrahimi pour la connexion :-).

J’y ai apporté des conseils pour créer et maitriser son identité numérique grâce aux réseaux sociaux, en particulièrement en recherche d’emploi.

J’ai rappelé que l’identité numérique est l’ensemble de ces petites traces que vous laissez à chaque fois que vous surfer sur le Web, que vous faites un commentaire sur un réseau social, que vous vous inscrivez sur un blog ou une newsletter…et parfois sans forcément vous en rendre compte.

linda BELAIDI

Parmi ces traces laissées, on retrouve :

• les profils que vous avez créés sur les réseaux sociaux tels que Linkedin , Viadeo, Facebook…

• le procès-verbal d’une association loi 1901 dont vous être membre et qui mentionne votre nom

• des commentaires que vous avez écrits sur un forum de discussion

• des réservations sur des sites de co-voiturage

• des tags sur des photos ou articles qui ne sont pas valorisants ou pire compromettants..

• etc…

Il est donc nécessaire de faire le point régulièrement sur sa présence sur le Web.

On le sait, le premier reflexe est de taper son nom sur Google.

Sachez que celui qui vous cherche, vous trouve. jumelles

Toutes ces traces laissées et collectées forment votre portrait et donnent des éléments parfois décisifs dans la prise de décision de votre recrutement.

Il est donc indispensable d’avoir une présence cohérente.

Assurez-vous que :

• vos informations professionnelles sont identiques sur tous vos profils, en particulier les dates et les intitulés de postes. • la photo de profil est professionnelle

• des mots clés apparaissent dans la description de votre parcours

• vos aspirations, vos compétences, vos expertises sont valorisées.

Alors soyez en veille et occupez le terrain !

, , , ,

Poster un commentaire

Surfez en mode privé sur Google Chrome

ce petit post pour rappeler ou vous indiquer la démarche à suivre pour surfer en toute sécurité sur google Chrome.

Une fois Google Chrome téléchargé, il suffit de cliquer sur l’icone suivant, situé en haut à droite

naviguer mode privéPuis, sélectionner  :

mode privé

 

et le tour est joué !

mode privé

Une autre astuce cette fois-ci pour vérifier l’activité de votre compte et vous s’assurer que vous êtes bien seul à l’utiliser : en bas, à droite de votre page Gmail, cliquez sur « Détails »

detail gmail

 

 

Une fenêtre vous permettra de visualiser les détails de l’activité de votre compte par type d’accès, heure et emplacement IP, et selon les résultats, l’occasion de revoir vos paramètre de sécurité.

 

, ,

Poster un commentaire

Guide du routard de l’intelligence économique, à télécharger gratuitement

guide du routardParce que l’intelligence économique est l’affaire de tous, il est indispensable à tout acteur économique, qu’il soit un entrepreneur indépendant, une PME/PMI, une ETI ou un groupe d’envergure internationale,  d’intégrer à sa stratégie de développement (ou de survie)  les trois actions suivantes :

– la veille stratégique

– la sécurité économique

– l’influence

Le guide du routard de l’intelligence économique est un excellent outil pour apprendre à maîtriser l’information stratégique, à se prémunir des risques internes ou externes susceptibles de fragiliser son entreprise et ajuster ainsi son positionnement dans un contexte de guerre économique redoutable.

Que ce soit le volet offensif ou défensif, vous y trouverez des informations et conseils pertinents.

Vous pouvez télécharger ce guide gratuitement, c’est ici -> Guide de l’IE 

 

, , ,

1 commentaire

Libérez les idées qui sont en vous grâce aux cartes mentales !

La carte mentale ou carte heuristique est une nouvelle façon de travailler.

cartes mentalesElle fait appel à l’hémisphère droit de notre cerveau, peu utilisé dans nos civilisations. On y trouve pourtant la créativité.

Sous formes de schémas arborescents, le mindmapping offre une extraordinaire opportunité d’exprimer ses idées par une représentation visuelle et non une restitution écrite et linéaire.

 

Très efficace pour faire fi au syndrome de la page blanche, je vous invite tester cet outil, qui deviendra incontournable et omniprésent dans votre quotidien. Quelques clics, des branches, de la couleur..et les idées se libèrent et s’organisent .

C’est aussi un formidable outil pour obtenir une vue synthétique de sujets complexes.

Les raisons d’utiliser les cartes mentales sont donc multiples :

  • rédiger un article, un texte, voire même un livre
  • préparer une réunion, un rapport ou un mode opératoire
  • faire des associations d’idées par une vue globale et synthétique
  • permettre de mettre en forme sa pensée et stimuler sa créativité
  • favoriser la mémorisation de sujets complexes grâce aux codes couleurs et aux formes
  • laisser son intuition et ses émotions s’exprimer
  • produire avec plaisir et sérénité, sans se soucier du rendu final
  • structurer ses idées grâce à la souplesse de l’outil, qui permet de déplacer ou ajouter des éléments à volonté

Parmi les outils qui existent, voici une application simple et efficace que je recommande Framindmap 

Les avantages de cette application

  • utilisation sur n’importe quel navigateur
  • aucun téléchargement
  • sans inscription
  • couleurs, changement de police, enregistrement des cartes pour modification, le strict nécessaire y est.  Image

 En résumé, il s’agit de travailler et de produire différemment avec originalité et créativité, pour être plus efficace. 

 

, , ,

Poster un commentaire

Atteinte à l’image, quelles parades ?


shadok incertitudeL’entreprise actuelle est « ouverte » et communicante. Son image fait partie de son patrimoine (immatériel). Il est donc importer de la protéger.

L’atteinte à l’image peut avoir de graves conséquences pour l’entreprise jusqu’à mettre en cause sa pérennité .

Elle peut être le fait d’une attaque interne (malveillance) ou externe à l’entreprise (concurrence hostile…) mais aussi procéder d’un comportement inadapté du management.

Quelles parades ?

  • Veiller à l’intégrité du site de l’entreprise (risque de défacement –http://goo.gl/MT2xd)
  • Assurer ou faire assurer une veille sur l’image de l’entreprise ou les atteintes à cette image (site Internet de l’entreprise ; avis de consommateurs réels ou supposés ; réseaux sociaux…)
  • Etendre la veille aux sous-traitants de premier rang, aux partenaires majeurs…
  • Agir afin de faire cesser le plus rapidement possible les atteintes à l’image
  • Evaluer les choix stratégiques en terme d’image et de réputation
  • Gérer votre communication

 Prévoyez régulièrement  un audit d’image pour faire le point sur votre E-réputation !

 Des outils gratuits existent :

En résumé, je considère que tout dirigeant se doit de mettre en place un dispositif de veille, pour les raisons suivantes :

  • s’informer sur ses concurrents, sur ses fournisseurs et sur ses clients;
  • trouver de nouveaux clients, de nouveaux marchés;
  • utiliser plus efficacement les réseaux sociaux;
  • assurer une meilleure visibilité de son entreprise, ses produits ou ses services
  • utiliser des outils plus adaptés aux modes de management et de collaboration aujourd’hui;
  • apprendre à trouver plus rapidement les informations indispensables à sa survie et à son développement.
  • identifier ses vulnérabilités, les risques internes ou externes, pour mieux se protéger
  • et bien entendu, surveiller son image sur la toile.

, , , ,

1 commentaire

Intelligence économique ? Kézako ?

L’intelligence économique n’est pas une histoire de barbouzes. Je préfère citer Napoléon Bonaparte « Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable » 

napoleonFace à un problème de sémantique qu’il n’est pas facile de trancher entre « espionnage industriel » « veille stratégique »,  « business intelligence », « competitive intelligence » et qui fait le jeu de certains consultants,  je dirais que l’intelligence économique est avant tout un état d’esprit et une réflexion sur son entreprise et son environnement

Un dirigeant d’entreprise, quelque soit sa taille ou son secteur d’activité,  doit maitriser l’information stratégique pour une meilleure prise de décision, sans oublier qu’entreprendre, c’est prendre des risques.

L’hyperconcurrence,  la complexification de l’environnement, l’avènement du web et l’infobesité (explosion de la quantité d’informations disponibles) obligent tout dirigeant d’entreprise ou leader à la mise en place d’un outil de veille, d’une stratégie de maîtrise de son image et la protection de son capital informationnel.

Dans ce contexte tous les coups sont permis !

Lever la tête et regarder ce qu’il se passe autour de soi, est une question de survie dans un contexte de guerre économique.

  • Mettre en place un dispositif de veille stratégique peut se résumer en trois points :

1. Obtenir de l’information pour être plus performant ou détecter des signaux faibles ou forts sur de nouveaux marchés ou de nouvelles opportunités

2. Influencer son environnement pour avoir un rôle stratégique dans son secteur d’activité
3. Se protéger pour éviter des intrusions et menaces de toutes sortes.

Pour assurer la pérennité de son entreprise, un dirigeant doit être capable de répondre à ces questions :

  • Que font mes concurrents ? comment agissent-ils ? quels sont leurs marchés, leurs actualités, leurs projets  ? (veille concurrentielle)
  • Où se trouvent mes clients et mes prospects ? Comment identifier des opportunités d’affaires sur le web ?  (veille commerciale)
  • Quels sont les mutations, les tendances de mon marché ? (veille sectorielle)
  • Que dit-on de mon entreprise, de mes produits sur le Web ?  Qui parle de moi ?  Comment influencer sur la toile ? Comment anticiper une situation de crise ? (veille d’image et réseaux sociaux)

Je conseille de commencer par faire sa propre revue de presse, à partir de sujets ciblés. Toutes les informations parues sur vous, sur vos concurrents, sur vos marchés ou sur n’importe quels sujets de votre choix y seraient disponibles en un clic, sur la même plateforme.

Au delà d’un gain de temps évident, un agrégateur de flux, vous permettra d’analyser en un coup d’œil, les sujets ciblés.  Je vous propose d’utiliser un outil simple et gratuit : Netvibes, un agrégateur simple pour une veille efficace.

Ce tutoriel vous permettra de découvrir et installer Netvibes (www.netvibes.com),  https://www.youtube.com/watch?v=bxr8yqSlcqc

C’est à vous de tester !

, , , , , , , ,

2 Commentaires

Le risque image et le risque de réputation : quelques outils à votre disposition

L’entreprise actuelle est « ouverte » et communicante. Son image fait partie de son patrimoine (immatériel).ereputation

Il est donc importer de la protéger. L’atteinte à l’image peut avoir de graves conséquences pour l’entreprise jusqu’à mettre en cause sa pérennité  !

Elle peut être le fait d’une attaque interne (malveillance) ou externe à l’entreprise (concurrence hostile…) mais aussi procéder d’un comportement inadapté du management.

Quelles parades ?

  • Veiller à l’intégrité du site de l’entreprise (risque de défacement – http://goo.gl/MT2xd)
  • Assurer ou faire assurer une veille sur l’image de l’entreprise ou les atteintes à cette image (site Internet de l’entreprise ; avis de consommateurs réels ou supposés ; réseaux sociaux…)
  • Etendre la veille aux sous-traitants de premier rang, aux partenaires majeurs…
  • Agir afin de faire cesser le plus rapidement possible les atteintes à l’image
  • Evaluer les choix stratégiques en terme d’image et de réputation
  • Gérer votre communication

 Prévoyez régulièrement  un audit d’image pour faire le point sur votre E-réputation !

 Des outils gratuits existent :

C’est à vous d’essayer !

Linda BELAIDI

, ,

5 Commentaires

Intelligence économique ou stratégique, sécurité/sûreté en entreprise, quelles sources d’informations ?

Intelligence stratégique ou économique,  sécurité-sûreté en entreprise, ces thèmes vous intéressent ?

sources informations

Les sources d’informations sont multiples, comment s’y retrouver ?

J’ai sélectionné quelques liens pour alimenter votre dispositif de veille, il en existe bien entendu d’autres.

Pour suivre l’actualité des institutions européennes :

Pour suivre l’actualité du Parlement français :

Pour suivre la publication des rapports publics :

Pour s’informer sur la politique publique conduite en matière d’intelligence économique :

Pour s’informer sur les questions économiques et financières :

Pour suivre les questions de sécurité-sûreté en entreprise :

Sur la fonction de  directeur sécurité – sûreté en entreprise

Le club des directeurs de sécurité des entreprises : https://www.cdse.fr/

L’agora des directeurs sécurité : http://www.agorasecurite.com/index2.php

Sur les entreprises de sécurité privée

L’Union des entreprises de sécurité privée (USP) :  http://www.securite-privee.org/

Le Syndicat National des Entreprises de Sécurité (SNES) :    http://www.e-snes.org/

Sur la sécurité privée au niveau européen

La Confédération of European Security Services : http://www.coess.org/Default.htm

En espérant que vous apprécierez ce partage, à très vite !

Linda BELAIDI

, , ,

9 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :